Comment mener un débat constructif lors d'une réunion (car oui, c'est possible)

Dans certaines situations, il est inévitable de se quereller. Voici des pistes pour rendre le tout constructif.

Des remarques passives-agressives aux regards en coin pas vraiment discrets, sans oublier les digressions interminables, les débats lors des réunions ont de quoi faire grimacer (ou s'avérer divertissants, selon le point de vue). Mais quel que soit le sujet abordé, les désagréments mineurs ont tôt fait de devenir de véritables joutes verbales explosives.

Bien sûr, il existe une solution courante pour apaiser les tensions lors de ce type de débat, et vous pouvez facilement l'adapter à vos propres événements : la présence d'un modérateur.

Nous nous sommes basés sur un article récent de Harvard Business Review concernant la façon d'aborder les désaccords au travail pour vous proposer cinq conseils pour gérer un débat constructif lors de votre prochaine réunion. (Mais si, vous allez voir : c'est possible.)

1. Il ne faut pas en avoir peur

Comme l'article de HBR le suggère, il est profondément humain de chercher à se dérober lors d'un désaccord : nous évitons les situations qui pourraient potentiellement nous nuire. Toutefois, les participants qui sont en désaccord sur un sujet lors d'une réunion ouvrent de nouvelles perspectives, incitant potentiellement les spectateurs à s'interroger sur leurs propres opinions.

Ce qu'il faut retenir ? N'ayez pas peur des chamailleries. Le conflit peut s'avérer productif.

2. Encouragez les participants à demander la permission

Bien que certaines querelles puissent être productives, d'autres peuvent s'avérer vraiment détonnantes (et dissuasives). La solution pour adoucir la tempête ? Se mettre d'accord sur le fait de ne pas être d'accord au préalable.

Le fait de demander la permission de ne pas être d'accord crée en quelque sorte un filet de sécurité psychologique, qui permet à la personne qui est sur le point d'entendre une opinion contraire de se préparer d'abord mentalement à la recevoir. Et puis, c'est aussi une question de politesse.

3. ... Mais laissez-les vider leur sac (au bon moment)

Bien que le fait d'encourager vos participants à s'immiscer poliment dans le débat contribue à donner un ton positif, il peut être contre-productif de trop marcher sur des œufs. Évidemment, vous devez éviter vous-même de vous lâcher, mais vous devez laisser vos participants vider leur sac.

Toutefois, tentez de restreindre leurs ardeurs. Vous cherchez à faire en sorte que vos participants se sentent suffisamment à l'aise pour s'exprimer, mais ne laissez personne se lancer dans une diatribe pendant toute la durée de la réunion. Faites savoir aux participants avant le débat que les intervenants disposent d'un temps de parole limité pour s'adresser au groupe.

4. Faites preuve d'empathie

En tant que modérateur du débat, vous devez absolument éviter de prendre parti durant la réunion. Même si les participants chercheront sans doute votre soutien (surtout s'ils travaillent avec vous), faites preuve d'empathie et d'écoute envers tout le monde.

5. Offrez un espace à ceux qui ont peur de s'exprimer

Même si certaines personnes rayonnent lorsqu'elles tiennent un micro, la possibilité de dire le fond de leur pensée à un supérieur ou un collègue peut certainement en intimider plus d'un. Vous devez penser à ces deux profils de participants lorsque vous mettez en place votre réunion.

Envisagez de proposer une foire aux questions avant l'événement, permettant ainsi aux participants de soumettre une question en gardant l'anonymat. Vous pourriez également donner à vos participants l'opportunité de poser une question au cours de la réunion sur leur téléphone portable ou sur papier.

Powered By OneLink