Clever Carly : Trier le grain de l'ivraie : comment lutter contre le « paradoxe du choix »

Comment prendre de meilleures décisions pour l'organisation d'événements

Bien le bonjour, les super organisateurs ! C'est Clever Carly qui vous parle. 

Quelle tenue, quel type de café, quel exercice de cardio... nous prenons tous une multitude de décisions avant même de partir au travail et, bien sûr, certaines ont plus d'impact que d'autres. Lorsque nous arrivons au bureau ou sur le site de l'hôtel, nos décisions deviennent bien moins insignifiantes et prennent plus de poids. Bien qu'Internet (et notamment, bien sûr, MeetingsImagined.com) vous permette de trouver en un clin d'œil tout un tas d'idées originales pour vos menus, des façons de mettre en place des présentations basées sur l'expérience ou encore des tendances de décoration sensationnelles, bien souvent, cette profusion d'informations ne fait que compliquer la tâche et vous avez du mal à faire le bon choix pour votre réunion. C'est un concept qui a été baptisé le « paradoxe du choix » par le psychologue Barry Schwartz, qui estime que le fait de disposer d'une profusion d'options génère de l'anxiété plutôt que du soulagement, en compliquant le fait de s'en tenir à une seule approche. 

Bien qu'il existe (et qu'il existera toujours) mille et une façons de concevoir un événement visant à Célébrer, Connecter, Créer, Décider, Produire ou Former, on peut aborder le processus de prise de décision selon une perspective davantage axée sur la psychologie. Nous vous exposons ici des méthodes pour faire le bon choix, à chaque fois. 

Adoptez un état d'esprit plus holistique, en pleine conscience 

Parmi toutes les tendances en matière de réunions que nous avons abordées cette dernière année, l' intérêt suscité par la pleine conscience est peut-être la tendance la plus généralisée. Et tout comme cet état mental transcendantal peut aider les participants extrêmement stressés à se détendre et à se concentrer, la pleine conscience peut également vous aider à prendre des décisions plus efficaces, selon un article de HuffPost. Comme l'explique l'article (en se basant sur une étude de la revue Psychological Science), le fait de pratiquer la pleine conscience (autrement dit ignorer les sources de distraction technologiques et entrer dans un état méditatif) a permis aux participants de l'étude de prendre des décisions plus rationnelles et plus bénéfiques. Dans la même veine, une récente étude a révélé que la pensée holistique (très semblable à la pleine conscience) peut également conduire à des décisions plus performantes. 

La clé, en tant qu'organisateur, c'est bien sûr de parvenir à entrer dans cet état. Si vous devez prendre une décision importante, envisagez de supprimer toute source de distraction numérique, de faire une pause (en faisant du sport ou de la peinture, par exemple), de faire une sieste ou de méditer, pour ne citer que quelques-unes des méthodes que nous avons déjà mises en avant.  

Limitez les décisions prises dans l'urgence

Bien que nous soyons souvent encouragés à nous fier à notre instinct lorsque nous prenons une décision majeure, le fait de prendre le temps de considérer toutes les options, même une fraction de seconde si l'on en croit une étude, peut réellement faire la différence. 

Selon cette étude, en retardant la décision de seulement 50 à 100 millisecondes, le cerveau des participants était capable de traiter les informations les plus pertinentes et de faire abstraction de toutes les sources de distraction. Bien que ce conseil ne puisse probablement pas s'appliquer lorsqu'on planifie des mois à l'avance, pensez à toutes les décisions d'urgence prises à la dernière minute au beau milieu d'un événement, qu'il s'agisse de petits incidents liés aux menus ou bien d'une météo capricieuse. Même si vous avez certainement raison de vous fier à votre instinct, envisagez de prendre un moment pour respirer un bon coup et soupeser vos options. 

Changez de décor (ou d'éclairage, dans le cas présent)

Du jaune qui invite aux échanges au vert idéal pour apprendre, nous savons que l'éclairage peut avoir un impact significatif sur l'humeur et contribuer à donner le ton pour n'importe quel événement. Mais comme l'a découvert une étude, vous devriez accorder tout autant d'importance à l'éclairage de votre bureau (ou du lieu où vous prenez la plupart de vos décisions pour vos événements, quel qu'il soit). 

Comme l'indique l'étude de l'université de Toronto et de l'université Northwestern, l'éclairage peut avoir un réel impact sur la clarté mentale et la réaction émotionnelle. Mais il y a un hic : le même type d'éclairage (vif, comme on peut s'y attendre) était associé à la fois à des émotions principalement positives et à des émotions principalement négatives. L'option la plus judicieuse ? Optez pour la neutralité émotionnelle pour votre éclairage (en ce qui concerne l'étape de la planification, bien sûr) et réservez l'éclairage d'ambiance pour l'événement en lui-même. 

N'oubliez-pas de me rejoindre dans deux semaines pour d'autres informations et conseils utiles. Retrouvez-moi également sur Facebook, Instagram et Twitter. 

Toujours à votre service pour vous aider à prendre les meilleures décisions possibles,

Clever Carly

 

Powered By OneLink